Les Protecteurs des Dofus

Forum de la guilde du serveur Crocoburio
 
AccueilPortailCalendrierStatsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [FIC] Le Projet Spike (Chapitre 5 ½ : La liaison pt. 1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Blauze
Doom lv7
Doom lv7
avatar

Masculin Balance Messages : 1529
Age : 25

MessageSujet: [FIC] Le Projet Spike (Chapitre 5 ½ : La liaison pt. 1)   Sam 23 Avr - 10:25






Le projet Spike
Le sacrifice

En 2016, s’est terminé le plus ambitieux projet scientifique humain : Spike. Pendant 5 ans, des ingénieurs et ouvriers du monde entier se sont réunis dans un avant-poste spatial situé au cœur de l’océan pacifique. Leur mission : ériger une tour gigantesque dont les dimensions semblaient jusqu’alors inimaginables. Son sommet dépasse l’atmosphère terrestre et à ses pieds, des racines métalliques maintiennent l’édifice en occupant presque un hémisphère entier. Le but de Spike est d’envoyer un vaisseau spatial le plus loin et le plus rapidement possible, pour enfin espérer prendre contact avec une autre forme de vie intelligente.

20 Juin 2016. L’évènement tant attendu est arrivé : Un homme et son vaisseau quitteront la Terre à tout jamais, pour se retrouver en univers inconnu. L’homme en question, un Australien nommé Franz Earthman, avait choisi de se sacrifier dans le but de parcourir, selon lui, « le premier des plus beaux voyages de l’humanité ». A l’approche de la quarantaine, il vivait seul et sans enfant, un critère appréciable dans ce genre de candidature. Il était astronaute et Il rêvait de s’échapper de la planète bleue depuis son enfance. Et après tout, avec un nom de famille comme le sien, il se croyait prédestiné à remplir cette mission. L’homme de la Terre sera le porte-étendard de son peuple en face de quiconque croisera son chemin, et même si une mort certaine l’attend dès la première minute de son envol, l’idée le réjouissait.

Son vaisseau, le Vexillarius One, disposait seulement d’une petite zone habitable – le cockpit- mais était entouré de massives couches d’acier et de diamant. Ces couches serviront de protection au cas où le vaisseau de Franz heurterait un astéroïde en chemin, ou mieux encore, une planète. L’astéroïde sera détruit par la vitesse du Vex’ , mais ce dernier ne résistera pas à l’impact contre un astre massif. Les ingénieurs avaient l’espoir que la protection gardera Franz dans un état plus ou moins intact, pour que des extraterrestres puissent récupérer les données et l’ADN que contenait le corps. A l’intérieur du cockpit, se trouvaient seulement un somptueux et confortable siège en cuir, et deux photos : Celle de gauche montrait tous ses collègues, amis et proches, et sur celle de droite figurait tous les présidents des pays ayant contribué financièrement au projet Spike. Aucune vitre ou camera ne dévoilera au pilote la vue magnifique de l’espace, mais celui-ci le comprenait. C’était pour le préserver en bon état. Pour une minute de vie, ce serait de l’égoïsme que de demander de remplacer une couche de diamant par du verre, et risquer ainsi de gâcher une mission et l’espoir d’un peuple.

Spike, en plus d’être une tour gargantuesque, est littéralement une pompe à énergie : elle est constituée de milliers de générateurs d’électricité, chacun éloigné de dix mètres du précédent, dont le but est de provoquer une explosion au passage du Vexillarius One et ainsi lui transmettre un gain de vitesse. À l’époque actuelle, c’est la seule façon imaginée par l’homme pour se rapprocher de la facilité de déplacement retrouvée dans l’hyperespace des fictions, et il ne s’agit encore que d’une fraction infime qui a nécessité un effort colossal de développement.

Par ailleurs, la quantité d’énergie nécessaire pour le lancement de la petite fusée privera le monde entier d’électricité pendant deux mois. Si en général, la nouvelle est acceptée ou tolérée par la majeure partie des humains, ce n’est évidemment pas le cas pour tous. Certaines associations et partis politiques voient d’un mauvais œil le manque de défense contre une possible attaque terroriste provoquée par cette privation, et exigent que les sièges politiques majeurs soient alimentés. D’autres militent pour que la situation reste telle qu’elle sera lors de l’après-Spike, puisque la situation se présente enfin. Avant cette coupure nette de ressources, Un journal télévisé sera diffusée partout dans le monde, pour que chacun puisse assister au lancement, s’il le souhaite. Ce journal, d’ailleurs, est sur le point de commencer.

-Aujourd’hui est un grand jour, annonce Dave Grantini, un journaliste réputé mondialement, avec le sourire suspendu à ses lèvres qui a façonné sa réputation. Nous sommes en direct de la nouvelle ville de l’océan pacifique où se déroulera la plus importante avancée scientifique de notre ère, et qui porte le nom de l’immense tour noire que vous connaissez tous : J’ai bien sur nommé Spike. Je suis sur le point d’accueillir près de moi l’homme qui se prépare à embarquer pour notre salut, et mon bon ami, Franz Earthman. Vous qui vous apprêtez à faire un sacrifice pour notre bien à tous, auriez-vous quelque chose à annoncer à la Terre ?

-Eh bien, répondit timidement Franz, visiblement peu habitué aux caméras, je vous souhaite de connaître un monde heureux, encore plus heureux, lorsque ma mission aura… eu ses fruits.

-Reprenez-vous, continua Dave tout en donnant une tape amicale à Franz, qui n’a pu lui cacher son stress. Tout le monde vous aime, monsieur Earthman. Vous êtes d’ores et déjà une superstar ! Dans le cas probable où des Extra-terrestres devraient débarquer sur terre, auriez-vous un message à leur dire ? Lui-demanda-t-il en lui faisant un clin d’œil que l’astronaute prit comme « aie confiance en toi, de toute manière, personne ne te reprochera plus rien ».

-Si le chef de ces extra-terrestres… devait avoir faim, goûtez donc le steak-frites de ma mère, il est succulent.

-Voila qui est dit ! Et voilà aussi que Mama Earthman de Launceston vient de décupler sa clientèle. Maintenant, Franz va devoir nous quitter pour rejoindre sa navette. Merci beaucoup, Franz, de la part de la Terre.

-Le plaisir est pour moi..., Finit alors Franz.

D’un pas ferme, Earthman prit le chemin de l’entrée Nord de la Tour. Il était prêt. Enfin, pensa-t-il, il allait vivre ce pourquoi il était né. Il allait mourir en le vivant, mais ce n’était rien comparé à la contribution que son sacrifice pouvait apporter au monde.

Après quelques minutes de trajet, Frank entra dans le cockpit, prit la photo de gauche, et fixa la jolie brune qui figurait au centre. Il avait bien fait de ne jamais lui dire ce qu’il éprouvait pour elle. Après un moment sans bouger, Il posa son doigt sur elle comme pour la caresser, et reposa la photo là ou elle devait être. Il allait décoller dans cinq secondes, mais pour lui, il était déjà mort. Et en direct.

***

Les deux mois sombres, comme ils étaient appelés par la presse, venaient de se terminer. L’électricité est réapparue dans le monde entier, avec le sourire sur les lèvres de chacun. Mais alors que le « flash du rebonjour » de Grantini, qui était censé refaire s’asseoir l’ensemble des téléspectateurs dans leur canapé, allait être diffusé, le monde fut étonné de constater que l’émission a été rebaptisée « vous avez aussi le droit de savoir ».

-Mes fidèles spectateurs, annonce un Dave Grantini inhabituellement terne d’une voix calme, Il y a un mois, une grande pierre aux inscriptions inconnues s’est dressée en mer, en face de la porte Nord tour de Spike, à deux cents kilomètres de là. Nous ne savons pas ce qu’elle représente, mais nos linguistes et scientifiques sur place nous le certifient : De par sa composition, sa couleur normalement violette et l’écriture y étant gravée, elle est d’origine alienne.



_________________

Tout le monde comprend. Personne ne connaît.


Dernière édition par Blauze le Lun 21 Nov - 20:14, édité 18 fois (Raison : image, retouches, etc)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-protecteurs.probb.fr
Royale-Deimon
Glours & Vulbis
Glours & Vulbis
avatar

Masculin Gémeaux Messages : 752
Localisation : Où est RD ? On a perdu RD ! Haaaaaaa
Age : 21

MessageSujet: Re: [FIC] Le Projet Spike (Chapitre 5 ½ : La liaison pt. 1)   Sam 23 Avr - 17:34

Ca déchire, ton histoire déchire Exclamation Exclamation Exclamation J'adore !!! Very Happy

_________________
|Mp moi en jeu ou sur le fofo dans la rubrique "Pain made in RD [Commandes]" pour prendre une ou plusieurs commandes de pain aux prix spécial Pro'|

|A bientôt IG, /w Royale-Deimon /w Rd-Polaris|
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blauze
Doom lv7
Doom lv7
avatar

Masculin Balance Messages : 1529
Age : 25

MessageSujet: Re: [FIC] Le Projet Spike (Chapitre 5 ½ : La liaison pt. 1)   Sam 23 Avr - 18:57

Merci bien RD ^^

(up de l'image de la pierre alien. Pour ceux qui veulent voir l'image avant d'être retouchée par moi-même sous toshop, cliquez sur le spoiler)


Spoiler:
 

_________________

Tout le monde comprend. Personne ne connaît.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-protecteurs.probb.fr
Sky
Pano Ancestrale
Pano Ancestrale
avatar

Masculin Taureau Messages : 231
Localisation : DANS TON CUL
Age : 19

MessageSujet: Re: [FIC] Le Projet Spike (Chapitre 5 ½ : La liaison pt. 1)   Dim 24 Avr - 14:18

J'ador écrasé =D vivement la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MiSs-fanta<3
Parchot 101 X6
Parchot 101 X6
avatar

Féminin Gémeaux Messages : 371
Localisation : en train de chercher son dentier
Age : 108

MessageSujet: Re: [FIC] Le Projet Spike (Chapitre 5 ½ : La liaison pt. 1)   Lun 25 Avr - 7:58

c'est assez long mais sympa Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caanel / Raaz
Mule de Frigost
Mule de Frigost
avatar

Masculin Verseau Messages : 61
Localisation : Cher moi
Age : 19

MessageSujet: Re: [FIC] Le Projet Spike (Chapitre 5 ½ : La liaison pt. 1)   Lun 25 Avr - 17:19

TRop cool comme histoire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyclofen/Outlaws
Parchot 101 X6
Parchot 101 X6
avatar

Masculin Bélier Messages : 348
Localisation : devant mon ordi
Age : 20

MessageSujet: Re: [FIC] Le Projet Spike (Chapitre 5 ½ : La liaison pt. 1)   Lun 25 Avr - 17:52

Super cool comme histoire RD sincèrement j'ai hâte de voir la suite mais essaye de faire un peu plus court quand même car c'est un peu long a lire comme truc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blauze
Doom lv7
Doom lv7
avatar

Masculin Balance Messages : 1529
Age : 25

MessageSujet: chapitre 2 : la menace   Lun 25 Avr - 20:24

La menace

Quelques heures à peine après le journal télévisé de Monsieur Grantini, une panique intense se fait ressentir sur Terre. La majeure partie des humains, apeurés suite à l’annonce de l’apparition soudaine d’un objet alien près de la tour de Spike, sombrent dans l’angoisse, voire la folie. Mais un peu plus loin, sur la lune plus exactement, un autre signe étrange fait son apparation…

« Cinq ans d’attente pour l’apocalypse ! Nous avons bâti notre propre chemin vers la mort ! Le parti avait raison depuis le début ! » Au beau milieu de la Grand-Place de Bruxelles, un vieil homme et son mégaphone criaient ces phrases jusqu’à en perdre la voix. Il était visiblement terrifié, mais se sentait obligé de communiquer sa crainte à tous ceux qui pouvaient l’entendre. « Tout est gravé dans la pierre ! Le courroux spatial se fera sentir et nous en crèverons tous ! Merci la science d’avoir refusé d’être à l’écoute du PUR ! »

Le Parti Ultra Radicaliste. Un mouvement qui fut créé peu de temps après le projet Spike, en réaction envers celui-ci. Les membres de ce parti ont lutté férocement contre la construction de la tour et prônent la pacification scientifique : un mode de vie moyenâgeux, sans l’électricité qui selon eux, corrompt la volonté de l’homme. Selon le PUR, la technologie n’est autre que le mal incarné, se proposant subtilement pour faire s’entre-dévorer la race humaine. Malheureusement, depuis l’apparition de la pierre violette, interprétée comme une sentence d’exécution par les habitants de la Terre, beaucoup d’entre eux sont devenus rapidement adeptes de ce parti.

D’autre part, l’ensemble des linguistes et scientifiques réunis à Spikeville, tentent désespérément de déchiffrer le message inscrit sur cette pierre. Beaucoup de théories, bien moins négatives, circulaient entre eux : la plupart des savants sont persuadés que l’inscription blanche est un message provenant d’un conseil extraterrestre, ou du moins une civilisation avancée et pacifique. Celle-ci aurait remarquée le progrès scientifique terrestre, et jugerait les humains dignes d’être aidés afin d’entrer dans l’échiquier spatial. D’autres, tout aussi optimistes, pensent qu’il s’agit d’une information plus précise : des coordonnées, une date, ou simplement la preuve que la tentative de communication à bien été reçue. Parmi les chercheurs, une poignée était bien sûr d’avis contraire, et déclarent que le message indique la destruction de la planète pure et simple. D’autres encore pensent même que l’artefact alien est lui-même une bombe, qui explosera à la date indiquée sur celui-ci.

Parmi les savants, se trouve Wolfgang Kerrey. C’est un américain d’origine allemande qui approche la soixantaine d’années. Vétéran de la guerre du golfe, il à depuis troqué son uniforme contre une blouse de la NASA. Il est assez peu apprécié de ces confrères, qui le considèrent trop violent pour la profession. Une idée de sa personnalité qui se propage depuis que ceux qui travaillent dans le même laboratoire que lui l’imitent en grimaçant « J’aurais mieux foutu d’apporter mon P90 pour dézinguer toutes ces merdes qui approuvent pas mes théories ! ». Il est aussi l’un des premiers à avoir émis une hypothèse concernant une partie des écritures de la pierre, mais préfère n’en parler à l’ensemble des scientifiques que lorsqu’il sera certain de ce qu’il avance.

Malgré son caractère grincheux, brutal et asocial, Il a réussi à se faire un camarade en Spikeville : Jody « Jackal » Sagre. Cette militaire à suivi une carrière inverse de celle de Kerrey : Ennuyée par les tests en laboratoire, elle à préféré s’engager en tant qu’ingénieur en explosifs, puis artificière sur le terrain. Elle est aussi l’une des rares personnes qui aurait pu dissuader Franz Earthman d’accomplir son sacrifice deux mois plus tôt. Au moment ou Sagre était encore chimiste nucléaire, elle fut envoyée en Australie pour collaborer avec celui-ci. Ils sont tout de suite devenus bons amis ; même si beaucoup prétendent qu’ils étaient bien plus que cela. Lorsqu’elle fut rapatriée en Angleterre, Jody savait bien ce qu’il ressentait, mais en réalisant qu’une romance était impossible compte tenu de la distance entre les deux chercheurs, a préféré cacher le fait que ses sentiments étaient réciproques.

Bien sûr, elle l’a regretté quand Franz lui a annoncé, en février passé, qu’il mourrait le jour du lancement de Vexillarius One. Pour la première fois depuis bien longtemps ce jour-là, la jeune brunette avait laissé couler une larme. Mais pas deux. Deux larmes n’auraient servi à rien : une seule avait suffi à lui comprendre à quel point elle avait été conne. Mais c’était le rêve de Franz. Son grand rêve de geek illuminé.

En ce moment, elle est en pause. Couchée sur les couvertures de son lit, toujours en uniforme et le béret vissé sur la tête, elle est en train de réfléchir. À tout et à rien à la fois. À Franz, un peu. Au vieux type à qui elle sert de garde du corps personnel. A la bouteille de ce whisky à peine entamé, à portée de main sur la table de nuit, et au joli Molotov qu’elle pourrait en faire si elle n’avait pas la flemme de boire.

-Lieutenant Sagre, Surgit une voix dans l’interphone, revenez chercher le Docteur Bastos, il a encore piqué une crise dans la salle commune. Lieutenant Sagre ?

Le Doc. Les militaires le surnommaient comme ça parce qu’il en connaissait plus sur les armes que la plupart des « vrais » soldats postés dans la ville. Elle s’était levée, sans vraiment se presser, pour aller répondre.

-Entendu, J’arrive… a répondu le lieutenant d’un ton qui trahissait son manque de respect envers son interlocuteur, qu’il lui soit supérieur ou non. En trainant les pieds, elle traverse sa chambre pour ramasser son revolver, puis en sort pour avancer jusqu’au bout du couloir menant à la salle. Après un bon coup de pied dans la porte, Jody pointe son flingue au plafond pour tirer une balle ou deux la ou personne ne les sentira.

-KERREY, bordel ! On te laisse cinq minutes et il faut que tu montres tes mouvements de GI Joe à toutes les mauviettes que te croises ? Soit tu bosses, soit j’envoie chier le protocole et on leur flanque leur raclée à deux, mais y’a intérêt que tu te calmes !

D’un coup, la salle commune était évidemment devenue bien calme. Kerrey fixait Sagre d’un mauvais air, puis, après avoir entendu un chuchotement derriere lui, se retourne pour en rosser un petit dernier.

-Mais merde, c’est quoi ton problème !? Tempêta l’artificière.

-… D’après lui, les femmes me flanquent la trouille et je deviens gentil dès qu’une pisseuse me dit quoi faire. Je lui faisais juste remarquer que c’est la pisseuse qui tient le flingue.

-Allez, on va te croire. Je n’aimais pas trop ce type, après tout. Ramène-toi maintenant, ou je vais être obligé de te ré-indiquer le chemin des cellules.

-Non, riposta sèchement le vétéran.

-Non quoi ?

-Non, j’ai mieux à foutre. J’ai résolu l’énigme de la pierre, alors évidemment, les trois types à terre voulaient s’approprier le mérite. Attends… non, ils sont quatre maintenant.

Sagre, après un soupir servant à cacher le sourire qui trahissait son approbation envers les méthodes du Doc, lui fit signe d’avancer vers elle.

-Très bien, je t’emmène en salle de conférence. Ceux qui ont pas trop peur, allez l’écouter, les autres, prévenez les scientifiques en chef qu’ils vont enfin servir a quelque chose.

***

-Voici donc mon explication scientifique, commença Kerrey, qui risque de faire s'endormir les cerveaux mous de cette assemblée. Comme vous le savez, il y a trois lignes de caractères sur la pierre. L’une gravée sur la partie supérieure, et les deux autres, aux signes moins sophistiqués, placés plus bas, bien séparées de la première ligne. Je pense que ces deux lignes sont plus capitales. Selon moi, elles représentent une date.

-Intéressant, commenta l’un des chefs scientifiques. Poursuivez donc.

-C’est ce que j’allais faire avant que vous… reprit Kerrey en s’énervant, jusqu'à ce qu’il croise le regard furieux du lieutenant Sagre. Bref, la première ligne contient deux caractères, la seconde, quatre. Grâce aux informations contenues dans le cerveau du regretté monsieur Earthman, il est logique que les extraterrestres savent comment notre calendrier fonctionnent. La 1ere ligne indique donc un mois, la suivante, l’année. Puisqu’il est logique que les aliens viendront à nous dans ce siècle, il m’est permis d’interpréter les signes n° 3 et 4 comme « 20 ». Et étant donné que le signe n°1 est le même que le n° 1, celui-ci aussi est un zéro aussi. Après, il suffit de faire quelque chose de si simple que personne ne l’avait vu avant : compter les lignes.

-Que voulez-vous dire ?

-Simple. Si un plus représente le zéro, qu’une barre horizontale vaut trois, et une verticale un, nous obtenons « 08 2019 ». Ce qui veut dire que les extra-terrestres nous rendront une visite amicale, nous détruiront, ou feront ce qu’ils ont prévu dans trois ans. En ce qui concerne la première ligne, je n’ai qu’une vague idée, mais je…


A ce moment, une poignée de militaires et d’hommes en costume, probablement des politiciens en visite où d’autres gens importants, entrent sauvagement dans la salle de conférence. Seul un visage est reconnu de tous : celui de Dave Grantini.

-Messieurs, annonce l’un des hommes en costume, veuillez nous suivre le plus vite possible, nous avons une urgence !

-Mais MERDE ! Pas pendant MON hypothèse ! S’enflamme alors Kerrey, furibond que l’on interrompe sa présentation.

-une inscription identique à celle de la pierre violette à été détectée sur la lune. Je pense que cette information précède la vôtre.

-Q-Quoi !? répondit le vieux scientifique en train de se calmer, après un temps. Oui, bien sûr. Allons voir ca.

Toute l’assemblée présente, remplie majoritairement d’hommes non-armés, se précipitent alors vers le service de détection spatiale.

-Comme vous le voyez sur ces écrans, indique le même homme en noir, nous sommes en train de patrouiller la zone de l’espace proche de la planète. C’est en scannant la lune par pur hasard qu’un objet blanc et brillant à attiré notre attention.

-Alors quoi ? questionna Sagre, le Fallen Astronaut s’est pris un coup de soleil, en quoi c’est un drame ?

-Vous êtes une fois de plus… casse-pieds, Mademoiselle Sagre, Riposta l’homme en costume d’un ton autoritaire. Nous sommes certains que ce cube noir aux reflets blancs comporte les signes aliens, comme vous le verrez sur les clichés que je vais vous montrer.

Une photo apparait alors sur les écrans. Trois signes, cinq signes, dont certains figurent aussi sur la pierre flottante.

-Cette boîte, même si elle est potentiellement dangereuse, peut aussi être bénéfique. Vous n’êtes pas sans savoir que la situation est proche de la guerre civile dans plusieurs pays développés, et si cette chose renferme un message de guerre ou de paix, nous devons le savoir et être fixés.

-Et... Vous avez une fusée dans votre ou bien on attend quelques mois pourqu’on s’en reconstruise une sur mesure ? On peut peut-être envoyer n’importe qui vers la planète Redneck en 2 minutes chrono, mais la lune en claquant des doigts, c’est dans Star Trek. Avec tout le respect que je vous dois.

-Oh, mais nous pouvons aller sur la lune aussi rapidement, Mademoiselle Sagre… Ou plutôt, vous y irez. Vous êtes la seule dans cette pièce qui sait à la fois manier une arme et un microscope, tout en possédant un semblant de sang-froid et de lucidité. De plus, nous ne souhaitons pas divulguer ces informations à d’autres citoyens tant que nous n’aurons pas la vérité sur ce deuxième artefact. Voilà pourquoi Notre cher Grantini est ici : il le seul journaliste sur place, et si il y a des fuites, personne n’est assez crédible pour les annoncer au monde.

-OK, OK… Supposons que moi, Jody Sagre, je vais me retrouver en combinaison d’astronaute dans dix minutes. Voila ma question : Comment ?

-Vous voyez, mademoiselle, au cœur de la tour de spike se trouve un ascenseur. Vous y entrerez en combinaison, et un fois à la hauteur maximale, le toit de la cage s’ouvrira. A ce moment, une navette de l’ISS vous emmènera vers la lune.

-C’est une blague ? Je serai la première auto-stoppeuse de l’espace ? Je pourrais aller chercher ma serviette pour l’agiter ?*

***

-Agent Sagre ? Ici Spike. Nous recevez-vous ?

Jody venait d’être déposée, sans serviette, sur la lune. Elle n’en croyait pas ses yeux : Alors qu’elle avait tout abandonné pour devenir militaire, c’est elle, et non pas un astronaute confirmé, qui se trouve sur la lune. Et pourquoi récupérer une boîte mystérieuse nécessite un fusil à pompe ?

-Alors, je suis agent maintenant ? De quelle organisation, la Space FBI ? La Super-Nasa ? Au fait : cinq sur cinq.

-Allez récupérer l’artefact au plus vite, répondit le chef des communications de Spike, assez agacé.

-J’y vais au plus vite, relax…

Après un peu de temps d’adaptation à la gravité, Sagre s’avance vers la boîte. Bondir sur l’astre est bien plus facile en 2016 qu’en 1969 – Après tout, de nombreux films ont reproduit fidèlement la marche à suivre. Elle s’approche assez pour lire les signes.

-Je suis à un mètre de la cible. Je fais quoi maintenant ?


-Cherchez une ouverture. S’il n’y en à pas, touchez les signes. Si aucun changement ne s’effectue, prenez-la. Si…

-J’ai pigé maintenant, vous pouvez la fermer. Avec tout mon respect.

Apres un bref examen de la boîte, la militaire n’a trouvé aucune ouverture. Elle passe alors sa main sur les signes, puis soudain, sa vision se trouble. Tout devient noir autour d’elle.

-Mais c’est quoi ca ? Spike, à vous !

Aucune réponse. Etrangement, la première réaction de Sagre a été « au moins, crever sur la lune, c’est original et j’aurai pas de problème avec les voisins… » Mais après quelques secondes, elle aperçut devant elle une ligne oblique. Une sorte de néon bleu s’avançait vers elle. En dessous, un cercle de la même couleur apparaît.

« Séo Dagrim : Nous venons en paix » Dit le cercle. Puis, tout redevient normal.

-Agent Sagre ? Que se passe-t-il ?

-Disons qu’on est moins dans la merde que ce qu’on pensait…


* Je paye une vodka chokotoff a celui qui pige la référence.

_________________

Tout le monde comprend. Personne ne connaît.


Dernière édition par Blauze le Mer 11 Mai - 13:04, édité 5 fois (Raison : couleurs)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-protecteurs.probb.fr
Sky
Pano Ancestrale
Pano Ancestrale
avatar

Masculin Taureau Messages : 231
Localisation : DANS TON CUL
Age : 19

MessageSujet: Re: [FIC] Le Projet Spike (Chapitre 5 ½ : La liaison pt. 1)   Lun 25 Avr - 21:28

trop trop bien le châpitre II (j'aime bien la docteur bastos il me fait pensser a michel bastos le joueur de foot de lyon ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caanel / Raaz
Mule de Frigost
Mule de Frigost
avatar

Masculin Verseau Messages : 61
Localisation : Cher moi
Age : 19

MessageSujet: Re: [FIC] Le Projet Spike (Chapitre 5 ½ : La liaison pt. 1)   Mar 26 Avr - 6:29

Tres bon chapitre 2 ^^ Bonne chance pour la suite .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyclofen/Outlaws
Parchot 101 X6
Parchot 101 X6
avatar

Masculin Bélier Messages : 348
Localisation : devant mon ordi
Age : 20

MessageSujet: Re: [FIC] Le Projet Spike (Chapitre 5 ½ : La liaison pt. 1)   Mar 26 Avr - 9:19

Ne t'inquiète pas j'ai l'habitude de faire des pauses quand je lis des bouquins de 1000 pages mais ce que je voulais dire c'est que tu devrais changer de couleur de temps en temps sinon la lecture devient monotone et donne un peu mal aux yeux sinon je trouve le second chapitre au poil continue comme ça et épate nous encore plus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blauze
Doom lv7
Doom lv7
avatar

Masculin Balance Messages : 1529
Age : 25

MessageSujet: Re: [FIC] Le Projet Spike (Chapitre 5 ½ : La liaison pt. 1)   Mer 27 Avr - 19:45

j't'ai écouté cyclofen, j'ai fait un code couleur.

-en gris ardoise (couleur narration) : les persos non-principaux.
-en blanc : les liens vers wikipédia ^^.
-en argenté : Grantini.
-en vert ordinaire : Earthman.
-en orange : Sagre.
-en bordeaux : Kerrey.
-en aigue-marine : Sank.
-en *...* : *...*


+une musique pour l'ambiance en fin de 1er post (a désactiver si nécessaire)


la musique a été désactivée : elle faisait buguer sky, qui ne voyait que ce qui se trouvait au-dessus du lecteur flash, c'est a dire le 1er chapitre. J'avais déjà eu ce bug auparavant, donc je sais que c'est tout a fait plausible, désolé ^^

_________________

Tout le monde comprend. Personne ne connaît.


Dernière édition par Blauze le Sam 30 Juil - 13:42, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-protecteurs.probb.fr
Blauze
Doom lv7
Doom lv7
avatar

Masculin Balance Messages : 1529
Age : 25

MessageSujet: Chapitre 3 : le crime   Mer 11 Mai - 13:01



Le crime
L’artefact noir trouvé sur la lune était donc un message de paix provenant de la race alienne. Mais alors que Jody Sagre comptait reprendre son affectation de garde du corps une fois de retour sur terre, elle fut surprise d’être accueillie par une escouade armée s’apprêtant à l’emprisonner. Heureusement, l’artificière pourra compter sur le soutien du docteur Kerrey, ainsi que les conseils de nouvelles visions…

La lune. Sagre en rêve depuis toute petite. Déjà à l’âge de six ans, elle était plongée dans des livres scientifiques, mais pas seulement pour regarder les images : Elle s’imaginait en train d’explorer toutes ces planètes que les télescopes venaient de découvrir. Ce n’est pas grave si la lumière met cent ans à la rejoindre ; Rien qu’en dormant, le livre posé sur ses couvertures, elle pouvait courir et jouer sur de nouveaux terrains. Mais la lune possède une place toute particulière dans son cœur : après tout, elle est si proche de la planète bleue, mais si peu de personnes y ont posé le pied. Alors, s’y coucher…

-Agent Sagre, vous m’entendez ? Surgit une voix dans son casque. Mais qu’est-ce que vous faites, bon sang !?

-Bah, je pionce, ça se voit pas ? Vous devriez voir ça, les étoiles sont encore plus belles vues d’ici.

-Vous n’avez pas le temps de jouer aux hippies de l’espace ! Une navette s’apprête à alunir. Rejoignez-la ASAP !

-Chouette, vous m’apportez une couverture ?

C’est à cause de voix comme celle-là qu’elle s’est arrêtée de rêver. Dans le vrai monde, on ne lui aurait jamais permis d’explorer à sa guise. Alors elle s’est mise à fabriquer des bombes. Gamine, quand on lui demandait pourquoi vouloir changer à ce point de plan de carrière, Sagre répondait coup sur coup « je ne fais que passer d’un big bang à l’autre ». Bien sûr, on la prenait moins au sérieux après cette réponse, mais elle s’en foutait. Si les gens ne peuvent pas comprendre que l’on peut aimer des choses variées, c’est à eux de se faire soigner.

Après s’être levée, Jody avance lentement vers la navette. Tout en tirant la langue au pilote. Chose idiote, puisque le casque ne dévoile que ses yeux à ceux qui l’entoure. Une fois devant la porte, elle l’ouvre, et surprise : Personne.

-Spike ? Vous avez prévenu le pilote que y’a pas de chiottes sur la lune ?

-Veuillez monter, agent Sagre, lui répondit Spike. Un drone est aux commandes de cette navette, il est programmé pour vous emmener à destination.

L’artificière obéit et s’installa sur le siège arrière.

-Bienvenue à bord, commença une voix électronique. Mon nom de production est Spicab One. Je suis un pilote informatisé, fiable à 100%, qui vous assurera un voyage sans encombre de la lune jusque l’ascenseur spatial de Spike ville. Maintenant pour vous relaxer, voici un morceau de musique de chambre.

Elle coupe la musique de chambre. Jody ne veut que fermer les yeux, revoir les étoiles, et s’endormir auprès d’elles. Mais après ce qui lui semble durer trente secondes, elle se retrouve déjà devant l’ascenseur.

-Spicab One doit vous quitter, désormais. J’espère que vous avez passé un excellent voyage. Au revoir !

Sagre sort alors de la navette et entre dans l’autre cabine. Un trajet bien plus pénible, puisqu’il annonce un retour définitif au train-train quotidien. D’un autre côte, elle se dit qu’elle à de la chance d’être tombé sur le vieux Wolfgang : au moins, ce type met de l’ambiance dans le mess.

La porte de l’ascenseur s’ouvre. Elle en sort.

-Bienvenue sur terre, mademoiselle Sagre, lui lança l’homme en costume. Elle n’a pas pu s’empêcher de remarquer qu’il était encore plus éclatant qu’avant, comme si, pendant qu’elle était en mission, il a pris le temps d’aller au nettoyage à sec.

-Merci, je suppose…

-Qu’avez-vous découvert ?

Elle leur tend alors l’artefact.

-Quand je l’ai touché, une forme bizarre est apparue devant moi, et m’a demandé un thé aux agrumes… ou un truc du genre. Déo Agrim… J’sais plus trop. Bref, ‘parait que ça veut dire « nous venons en paix » chez les Klingons.

C’est le calme plat dans la pièce. Même les scientifiques les plus pessimistes affichent un petit sourire en coin, comme si un poids pesant allait enfin se mettre à s’effacer.

-Un message de paix ? En êtes-vous absolument sûre, mademoiselle Sagre ? Comprenez-moi bien : Si vous vous trompez, et que la guerre éclate, vous serez tenue pour responsable de crime contre l’humanité.

-C’est ce qu’on m’a dit, répond-t-elle comme si la menace ne la tracasse pas. Je crois ce message. Maintenant, libre à vous de penser différemment.

-Très bien.

Il sort un talkie de sa poche.

-Soldats, embarquez mademoiselle Sagre en cellule, merci d’avance.

-Quoi !? Mais c’est quoi ce bordel ?

-Détention d’informations classés top secret. Vous ne pouvez pas divulguer ce secret, et je n’en prendrai pas le risque. Avez-vous réellement cru que vous étiez une touriste ? Non, mademoiselle Sagre, vous étiez notre pion. Notre outil.

-Et les autres glands en blanc ici ?

-Eux sont utiles. De plus, cette salle est quasiment leur prison, où chaque mouvement est enregistré. Mieux, ils en redemandent. Embarquez-la !

***

Trois mois se sont écoulés depuis l’emprisonnement de Jody. Elle a essayé un nombre incalculable de fois de s’échapper, mais c’est impossible. Deux fois pourtant elle à réussi à sortir de cellule ; Mais la première fois, elle s’est retrouvée nez à nez avec un garde après cinq mètres de cavale. La deuxième fois, un mal de tête extrêmement violent l’a saisie et elle à préféré rebrousser chemin et se coucher. Depuis ce jour, Jody jurerait que son visage à changé, comme si quelque chose avait poussé sur son front. Comme une sorte de point. Malheureusement, il n’y a pas de miroir dans la pièce. Et inutile de demander aux gardes, ils n’interviennent que pour livrer les plats et lui poser deux questions : « pourriez-vous dessiner la forme dont vous aviez parlé au commandant ? » et « des crudités dans votre sandwich ? ».

Ce petit point qu’elle sent sur le front, Sagre pense qu’il lui procure un sentiment de sérénité. Bon, c’est vrai qu’elle ne résisterait pas à flanquer une rouste au garde devant la porte pour se barrer, mais lorsqu’elle s’apprête à renouveler une tentative d’évasion, elle se calme aussitôt et tourne les talons. D’ailleurs, depuis cette violente migraine il y a un mois, Jody n’a plus essayé de s’échapper. Et ça l’emmerde. « Je lutte contre ma propre nature », pense-t-elle. « Si c’est les aliens qui veulent que j’me calme, ils vont m’entendre ! »

-Monsieur, vous n’avez pas le droit de pénétrer dans cette zone… Mais que faites-vous !? Alerte !

De l’autre côté de la porte, des coups de feu se font entendre. Deux balles de revolver.

-Sécurité ! Le Doc’ Bastos est venu délivrer la prisonnière ! Nous sommes neutralisés, il nous à pèté les rotules ! Sécurité !

La porte s’ouvre. Wolfgang Kerrey, le vieux scientifique qui était auparavant sous la responsabilité de Sagre, s’approche rapidement d’elle et l’agrippe par le bras.

-On bouge, lui dit-il.

-Mais c’est quoi ton problème ? Pourquoi t’as mis à terre deux gardes ? Et puis, on va aller où ?

-Je m’emmerdais. Tiens, prends mon colt, mais tu vises les jambes. Son p’tit nom, c’est Victor.

-T’es quand même pas possible…

-Au fait chouchou, t’as fait quoi à ton front ? T’es moche avec ce truc.

Deux gardes les coincent alors par derrière. Les deux fugitifs se retournent lentement. « Halte ! Déposez les armes ! », Crie alors le plus gradé des deux, qui n’est qu’un jeunot n’ayant probablement jamais combattu. Le genre de militaire que Kerrey détestait. Il les voit tous les deux trembler des mains, et comprend qu’ils n’oseront jamais tirer. Il agrippe de nouveau Jody et ils continuent leur chemin.

-J’en sais rien, c’est venu tout seul… Mais franchement Wolf, on va où là ?

-On se balade, on profite de la vie ! Nan sérieux, on retourne voir le commandant costard. ‘Parait qu’il veut te voir.

-T’appelles ça être SÉRIEUX !? On te demande de me libérer tranquillement et tu tires ?

-Allez… Il ne prévient pas ses matons et il me demande à MOI de faire ce boulot. Et puis, j’ai une réputation à entretenir… ‘Fallait s’en douter, moi je dis.

Après avoir traversé quelques couloirs sans que d’autres gardes ne s’interposent, Ils sont arrivés à la salle de lancement de Spike. Celle où les plus grands scientifiques de la ville artificielle travaillent, et où Jody s’est fait arrêter il y a trois mois. En entrant, ils voient que l’homme en costume les attend confortablement, dans un siège en cuir.

-Sagre, Sagre, Sagre… Alors, on ne s’échappe plus ? Il n’y a que deux solutions à cela. La première, étant impossible, est que vous avez réussi à vous maitriser.

-Toujours aussi aimable, Commandant… Commandant comment ?

-La deuxième solution est que vous en avez marre de nous cacher votre petit secret. Alors dites-moi, ici et maintenant, tout ce que vous savez, sinon je vous colle une balle. Est-ce clair ?

Elle n’en revient pas. Après s’être fait enfermer trois mois, alors que pour une fois, elle avait coopéré, on l’accuse encore de mentir. C’en était trop. Jody avait dessiné maintes fois ce que sa vision sur la lune lui avait montré, mais puisque personne d’autre n’en connaissait le symbole, c’était évidemment l’agent Sagre qui était fautive. Maintenant, le point n'émet plus aucune pensée positive, au contraire.

-Agent Sagre… Dépêchez-vous, enfin ! Pour le bien de notre peuple, allez-vous cracher le morceau ?
Attendez… Mais qu’est-ce que… ?


Le point sur le front de l’artificière a grandi et viré au bleu. Jody, quand à elle, se met à vivre une seconde vision. Le même symbole que lors de la mission lunaire lui apparaît, mais figure désormais sur ce qui semble être la tête d’une femme en gris. À ses côtés, un homme de la même taille, mais avec un symbole vert en guise de visage. Il s’avance alors près de Sagre et lui chuchote :

-Ar vina Faldagrim… Earthman !!


Au même moment, une sorte de rayon est expulsé du point bleu au milieu du front de Sagre. Il transperce rapidement le commandant en pleine poitrine, qui n’a eu aucune chance pour réagir. Mort. Au même moment, le point alien de Sagre est redevenu noir, mais s’allonge maintenant sur toute la longueur de son front, en oblique, comme dans sa vision.

-Chouchou, tu disais de moi, mais… T’es en pleine galère là. T’as tué le chef !

-Earthman…. C’était Earthman… et moi.



avant le chapitre 4, je ferai un "aparté" : une sorte de hors série qui explique plus en profondeur les coutumes aliennes. Le 1er aparté aura pour theme leur alphabet et les mots basiques.

_________________

Tout le monde comprend. Personne ne connaît.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-protecteurs.probb.fr
Blauze
Doom lv7
Doom lv7
avatar

Masculin Balance Messages : 1529
Age : 25

MessageSujet: Re: [FIC] Le Projet Spike (Chapitre 5 ½ : La liaison pt. 1)   Mer 13 Juil - 1:10


Extrait du Dossier N°1 :
Du langage Alien et ses rudiments



Lorsque les extraterrestres ont posé le pied sur terre, Nous fûmes stupéfaits de découvrir que ceux-ci ont réussi a assimiler notre langage, grâce au Héros Franz Earthman. Il n'empêche, nous autres humains devons faire preuve de réciprocité et apprendre toute la richesse culturelle et littéraire qui découle de cette civilisation. Ce dossier, rédigé par un groupe de linguistes et littéraires de nos deux races, fera office de guide du débutant concernant l'alphabet extra-terrestre.

Tout d'abord, il faut savoir que le Solear - car tel est le nom de ce langage - est composé de 27 caractères, dont 23 consonnes et 3 voyelles. la plupart d'entre elles possèdent un analogue dans l'alphabet latin classique, mais six d'entre elles sont en partie inédites. En effet, alors que l'être humain utilise communément un son à l'oral, ou bien un groupe de lettres à l'écrit, pour les désigner, Nos nouveaux alliés les ont tout simplement intégrés dans leur alphabet.

Voici un tableau reprenant l'alphabet Humain ainsi que les éventuelles contreparties en Solear.


Nous noterons donc que les voyelles "e" et "u" n'existent pas en tant que caractère a proprement parler. Elles sont cependant utilisées dans le langage écrit alien de la même manière qu'un son humain ("ai", "au" par exemple) : le E s'écrira "iYé" et le u, "oYé". (pour la lettre Yé, cf ci-bas.) Quant aux lettres C et Q, leur usage est fusionné avec la lettre K, tandis que le Y se voit remplacé par I.

le S est ici mis en valeur car pour le peuple extraterrestre, cette lettre représente leur race toute entière. En effet, elle figure sur leurs drapeaux et vaisseaux spatiaux, et bien souvent dans le nom de leur race, le S, deuxième lettre du mot, prend la majuscule : oSanit.
Les six autres lettres sont celles-ci :


1) CH : comme dans "cheminée".
2) Ñ : comme dans "señor" (comparable a Gn).
3) Rr : un R "roulé" .
4) Th : le son anglais retrouvé dans "Mouth", "Think", etc. (/θ/ et /ð/)
5) Yé : un son à mi-chemin entre celui entendu dans "mien" et "fille". A l'oral, ressemble a "yi~" mais peut dans de plus rares cas se prononcer "yé".

la sixième lettre quant à elle, ne se prononce pas. C'est le fameux "liant"* qui se positionne a la fin de tout nom propre ou pronom et qui donne le "sens d'alignement" (cf plus bas) lorsque ce caractère est placé une ou deux fois devant une autre lettre seule.

*NB : pour des raisons de lisibilité, cette lettre sera mise en gras et ajustée a la taille des autres lettres.

Voici les pronoms :


lisez chacune des six "cases" comme suit :

-en haut a gauche se trouve le pronom en francais
-en haut a droite se trouve le pronom en Solear, écrit en forme longue (cette derniere etant désuète mais nécessaire pour comprendre l'étymologie de la forme courte)
-en bas a gauche se trouve la prononciation écrite en langage humain
-en bas a droite se trouve le pronom en Solear (forme courte).

Ci-bas, vous trouverez les sens d'alignement mentionnés plus haut.


Par exemple, lorsqu'un individu se distinguera par son courage, il pourra être qualifié de . Dans le cas contraire, on écrira plutôt , en ajoutant simplement un liant a la premiere expression.

Si vous souhaitez déclarer votre amour en Solear, il vous suffira de trois mots : "Je", "Tu" et le liant approprié; celui associé a la lettre Th, en l'occurence. il vous faudra par contre les mettre dans le bon ordre : pour ce faire, aidez-vous de la phrase anglaise "I love you", c'est-a-dire Je + verbe (liant) + Tu.
Le tout, dans sa forme courte, sera retranscrit en Sethni et se prononce Sèsni. En Solear, l'expression s'écrit :

_ _

Notons qu'il est coutume pour les extraterrestres de raccourcir les mots. Par exemple, "Ai" s'écrira "è", sans l'accent bien sûr, sauf lorsque les deux lettres précédemment notées sont nécessaires; le "ph" sera automatiquement écrit "f", etc. Par ailleurs, les "e" muets ne seront écrits en aucun cas. Prenons comme exemple le nom du président de l'agence OSHALA, John Gustav Blauze. Son nom sera retranscrit en Bloz, ou plutôt :



La prochaine fois, nous traiterons---






Woups ! Ca trainait dans un fichier txt depuis environ une semaine, j'pensais l'avoir publié ! Du coup je suis deja sur le coup pour le chap' 4, plus court (disons 2, 3 pages word comparé aux 5 du chap' deux), qui parle de Earthman ou plutôt ce qu'il est devenu. ^^ Prochain aparté vers le chap 7 ou 8 (c'est que c'est chiant a faire, tous ces petits caractères sous toshop ! ^^)

_________________

Tout le monde comprend. Personne ne connaît.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-protecteurs.probb.fr
Blauze
Doom lv7
Doom lv7
avatar

Masculin Balance Messages : 1529
Age : 25

MessageSujet: Chapitre 4 : Le voyage   Sam 30 Juil - 13:36

Spike 4

Le voyage

Un an après le meurtre accidentel perpétré par Sagre, dans un autre recoin de la galaxie, le peuple Alien s’approche de la planète Terre. Mais avec eux voyage un être humain : Earthman, l’homme qui avait choisi de se sacrifier pour la recherche scientifique et qui n’était censé vivre que dans les visions de Jody.

Seo Tinsir. Un nom bien contradictoire pour cette charrette. Pourquoi celui-ci ? Pourquoi les soldats, les politicards affichent tous un sourire ? Pourquoi ces aliens Le traitent, lui, l’être inférieur, tel un prince ? Tant de questions tourmentent Franz Earthman, qui malgré l’aide de nombreux psychiatres et nouveaux camarades à bord du vaisseau, se considère comme un monstre. Un tyran.

« Seo Tinsir ? Mais en quoi l’êtes-vous donc ? Vous avez tout perdu de ma faute ! » Crie-t-il, alors qu’il est couché dans ce somptueux lit recréé a partir de ses souvenirs d’humain. Franz est a deux doigts de s’écrouler, de se laisser aller. Il est malheureux. Il n’en peut plus et pire encore, il ne peut même pas se suicider, ni même s’égratigner. Et puis, après tout, il n’a pas envie de mourir, juste d’oublier. Pas une seconde fois.

-Nago ? Nago Earthman ? Demande une fine voix derrière la porte d’entrée de l’appartement spatial de Franz. Êtes-vous là ?

-J’arrive, j’arrive…

Mais pourquoi tous ces types voulaient le voir ? Pour lui, sa place n’est pas dans une suite quatre étoiles, mais au fond du vaisseau avec tous les prisonniers. Et cette façon de l’appeler Nago, Il n’est ni président ni héros, alors il ne mérite pas de titre honorifique associé a son nom ! Tant bien que mal, l’humain se traine jusqu'à la porte pour l’ouvrir.

-Franz ! Enfin ! s’écrie un petit garçon qui bondit sur Earthman aussitôt la porte ouverte, le faisant presque trébucher.

-Excusez-moi, continue la fine voix, embarrassée, Il voulait vraiment vous revoir et…

-Ce n’est pas grave, entrez donc, finit l’humain.

La fine voix était dame Esy, sa psychiatre attitrée. Quant au garçon, il s’agissait de Sank, son fils, qui est un grand fan d’Earthman, « l’extraterrestre gentil ».

-Votre état va en s’empirant, Nago, Remarque Ezy.

-Peut-être est-ce dû au fait que je ne supporte pas que l’on m’appelle de la sorte !?

-Vous ne supportez pas l’honneur ? Pourtant, notre peuple s’est battu des décennies durant pour se distinguer, peut-être que le vôtre est plus pacifique que ce que laissait prévoir votre esprit, après tout.

-Non, hélas… C’est juste que…

-Vous vous en voulez toujours pour ça ? Pour nous autres Osanits, ce temps est révolu. Pourquoi ne pas tourner la page avec nous ?

-Parce que… C’est trop difficile a expliquer, vous ne comprenez rien…

-Nous avions besoin d’une échappatoire et vous nous l’avez offerte, vous êtes notre héros, c’est la seule chose à comprendre.

-une échappatoire oui, mais à quel prix ? Vous êtes des nomades maintenant ! Votre planète est réduite en poussière, de ma faute !

A ce moment, Dame Ezy se souvenait. Elle était a l’autre bout du monde ce jour-là, mais il n’empêche, tout le monde sut au même moment que la fin du monde s’était déclenchée.

Aux infos, on parlait d’une météorite blanche ayant percuté une centrale énergétique. L’impact ainsi que l’explosion de cette centrale avait causé des dommages phénoménaux sur presque un hémisphère entier, et la majorité de ce qui y vivait, périssait à une vitesse hallucinante. Les autres furent évacués à temps, ont pu se réfugier dans un endroit sûr, ou ont simplement eu de la chance. Mais il fallait faire vite : La planète ne supportera pas le choc et est destinée à mourir, elle aussi. Alors, la population entière, sans aucune exception, se mit a construire un vaisseau spatial de la taille d’un satellite, pouvant abriter la dizaine de milliards de survivants au cataclysme. Celui-ci fut bâti en trois mois seulement, et grâce a la « météorite blanche » elle-même, le vaisseau put trouver un endroit ou se poser. Il suffisait de retracer son point d’origine et d’y envoyer une balise d’avertissement…

Mais avant de partir, il fallait examiner cet objet. Etonnamment robuste, il semblait contenir quelque chose à l’intérieur. Quelque chose de vivant, ou plutôt, d’anciennement vivant. Un être qui semblait avoir été envoyé dans un but totalement opposé a la destruction d’un monde. Un être qui, grâce a la collaboration des plus éminents généticiens et scientifiques de ce monde damné, fût réanimé, reconstruit de toutes pièces, amélioré génétiquement et modifié physiquement. Un être qui n’est plus du tout ce qu’il était, du moins en apparence.

-Écoutez-moi bien, Nago. Vous avez été ramené à la vie parce que nous pensions que vous étiez venu avec de nobles intentions. Nous avions raison. Pour une fois, nous rencontrons une race qui semble être à la fois capable de se défendre et de se faire des alliés. Nous avons besoin de vous…

-Que venez-vous de dire ? Vous..Vous… pour une fois? Y a-t-il D’autres races ?

-La Main ! La Main ! s’écria Sank, tout en s’occupant avec les figurines qu’il avait apporté.

-Personne ne vous a encore informé ? Nous sommes un peuple en guerre, Franz. Voilà pourquoi nous sommes heureux que cette catastrophe ait eu lieu : Nos ennemis nous pensent vaincus.

-Comment ? Alors pour vous, je suis l’équivalent d’une retraite stratégique ?

-Oui, c’est exactement la façon dont la majeure partie du peuple vous voit. Vous êtes un libérateur. Voilà pourquoi le nom de cette navette signifie Nous sommes libres.

Earthman, après ces paroles, se sent ôté d’un poids sur ses épaules. Lui qui croyait que la sympathie qui lui faisait face n’était qu’une façade, dictée par une doctrine, une charte quelconque envers les aliens étrangers, y voit de plus en plus clair : Il commence à réaliser ce que le peuple Osanit pense réellement. Maintenant, il peut commencer à tolérer les honneurs que l’on lui attribue. Bien entendu, il est toujours mortifié par ce carnage qu’il a causé, mais il comprend désormais pourquoi ces extra-terrestres sourient au lieu de pleurer.

-Je ne savais pas… Je n’avais réellement pas le moindre soupçon que…

- Que vous nous aviez réellement aidés à mettre un terme temporaire au conflit ? C’est pourtant la pure réalité.

-Temporaire, vous dites ?

-Nos dirigeants sont poussés par le désir de contre-attaquer. Ils disent que la Main, puisque tel est le nom de nos opposants, nous retrouvera, que nous sommes toujours en sursis. Il nous faudra donc le temps de préparer un assaut surprise une fois arrivé sur Terre, pour parer cette éventualité.

-Et vous espérez que mon peuple va coopérer ?

-Ils n’ont pas le choix : Si effectivement, nos ennemis nous retrouvent, Nous deux races mourront.

Et voila pour le chap' 4 ! J'voulais quand même le publier avant de partir en vacs lundi. Comme je l'avais dit il parle d'Earthman, et révèle un nouveau perso clef (qui n'a quasi rien dit, pour l'instant) ainsi que le nom des antagonistes (meme si un nom c'est rien).

J'ai aussi pour une fois, tenté un chapitre sans illustrations. Vous pigez quand même? faites-le savoir via le sondage Wink

_________________

Tout le monde comprend. Personne ne connaît.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-protecteurs.probb.fr
Blauze
Doom lv7
Doom lv7
avatar

Masculin Balance Messages : 1529
Age : 25

MessageSujet: Chapitre 5 ½ : La liaison pt. 1 (bon annif !)   Lun 24 Oct - 16:48

Spike 5 1/2

La Liaison

4 août 2019. La navette Seo Tinsir n’est plus qu’a un jour de trajet de la terre. La majeure partie des télescopes sont désormais braqués sur l’engin sphérique. Alors que les humains se questionnent sur les intentions aliennes, Sagre et Kerrey sont emmenés à une audience auprès de représentants de divers gouvernements…

Dans la presse, on peut lire que le « satellite motorisé », puisque tel est le nom attribué par les humains a Seo Tinsir, est visible depuis les observatoires. Que dans très peu de temps, le destin de l’humanité allait être connu de tous. Bien évidemment, le monde entier est sous l’emprise de la panique, malgré les efforts des forces de l’ordre qui sont malheureusement dans le même état que les simples citoyens. A Londres, un défilé de limousines, d’hélicoptères et de militaires est en route vers Buckingham Palace, pour ce qui pourrait très bien être le dernier sommet humain de l’histoire. Dans l’une de ces voitures se trouvent deux scientifiques ayant côtoyé de très près le Projet Spike. Un homme et une femme. Ils ne semblent pas excessivement proches, mais une certaine complicité les lie. Peut-être est-ce dû au fait de leur collaboration au sein du projet Spike, ou bien parce qu’un jour, ils ont eu l’occasion de tuer d’autres humains côte à côte.

L’homme avait, il y a trois ans de cela, décodé le message sur la pierre violette envoyée par les extra-terrestres. La femme, après avoir été exposé à un artefact déposé sur la lune, avait été gratifiée d’une marque bleue d’origine et de signification inconnues sur son front. Quoi qu’il en soit, ces deux hommes de science en connaissent bien plus sur les supposés envahisseurs que quiconque. Mais la vérité est qu’eux-mêmes ne savent rien.

Ils étaient arrivés. Le cortège s’arrête. Pour de bon cette fois, pas pour une tentative d’attentat par les adeptes de ce parti dont tout le monde parle. A peine immobiles, une foule d’hommes armés se réunit autour de chaque véhicule. Pour assurer la protection, ou plutôt pour se prendre la balle de tel ou tel sniper planqué dans les immeubles alentour, à la place de personnalités bien plus importantes qu’eux. Un majordome au service de la reine se faufile, tant bien que mal, jusqu'à la porte du véhicule contenant les scientifiques.

« Mademoiselle Sagre, Monsieur Kerrey ? Bienvenue au Palais de la Reine. Veuillez me suivre, je vous prie. »

Alors que les passagers de chaque limousine se dépêchent de sortir pour se ruer au château, les rares paparazzis admis au milieu de la cohorte de militaires se mettent à photographier à tout va. La cohue générale les empêche de viser convenablement, mais avec de la chance, certains sortiront avec un cliché de l’un ou l’autre dirigeant de ce monde. L’un des flashs parvient malgré tout à aveugler Sagre pendant un court instant. Elle s’arrête pour ne pas trébucher sur quelque président, mais au même moment, des cris de panique se font entendre. Le majordome associé à la limousine des deux scientifiques s’effondre, du plomb en plein milieu du front. Dommage qu’un simple citoyen au service de Sa Majesté meurt alors que des centaines de militaires s’étaient portés volontaires pour effectuer cette mission.

« Chouchou ? T’es ou ? Ah, te voila… reste pas plantée là, c’est le ß()ʁ[)€|_ ici ! Allez, viens voir papa… »
*:
 

Kerrey est venu à sa rescousse, en portant la jeune femme dans ses bras. Cette dernière, en plus d’être aveuglée, ne sent plus son front. Sa cicatrice en est probablement la cause. Une fois tous les membres importants du sommet à l’intérieur, le palais est entièrement barricadé et mis sous surveillance. Le sommet peut commencer.

***

-Nago Earthman ? Prenez donc place.

-Monsieur le Maître, c’est un honneur de…

-Allons, épargnez-moi les politesses, nous parlons en amis. J’ai requis votre assistance car nos observateurs détectent un état de furie sur Terre. Je voudrais comprendre. Êtes-vous en guerre contre une quelconque entité ?

-Non, pas que je sache… Mais vous savez, notre peuple à toujours imaginé les extraterrestres en tant qu’ennemis, en tant qu’envahisseurs... Moi-même, j’ai eu du mal à croire dans un premier temps, que notre premier contact avec une race intelligente se conclut par une alliance. Pourtant vous voici, prêts à coopérer avec mon peuple malgré la destruction de votre planète de notre faute.

-S’il vous plaît, cessez de voir la destruction de notre monde d’origine comme une catastrophe !

-Euh… D’accord…

-Écoutez, je voudrais que vous transmettiez un message à une ancienne amie. Le hasard et les compétences de cette dernière ont fait qu’elle s’est vu accorder la marque de la prêtresse. Laissez-moi tenter de vous expliquer ce que cela signifie… Imaginez un poste de télévision. Des informations qui circulent et énormément d’individus pour les consulter. C’est plus ou moins le rôle que la marque offre à votre amie.

-Mon amie ? Laquelle ? Et vous voulez dire que... votre marque lui permet de parler à tous les humains en un coup ?

-Non, à tous les Osanits. Mais nous aussi, pouvons lui parler et donc communiquer à travers elle.

-Je comprends plus où moins, mais… De quelle amie parlez-vous ?

***

Le sommet vient de commencer. Autour de l'immense table rectangulaire se trouvent les dirigeants de 76 pays aux longueurs, et deux au largeurs : Sagre et Kerrey. Les tensions règnent déjà, entre ceux qui promettent une offensive au moindre doute quant au respect du message de paix découvert sur la lune et les pacifistes.

- Vous êtes trop naïf, M. Onishima. Vous voulez risquer la perte de l’espèce humaine toute entière pour serrer la main de leur chef ? Qui vous dit qu’il n’enduira pas sa main de poison ? Nous devons rester sur nos gardes coûte que côute.

- Ecoutez-moi bien, Scoffield-San. Selon vous, lequel de ces deux choix est le plus risqué ? braquer nos armes de « défense » sur des extra-terrestres, ou montrer un peu de respect envers ces derniers ?

-Vos gueules !

Kerrey vient d’interrompre la discussion. Il avait remarqué, à l’autre bout de la table, l’état de sa collègue. Son visage s’est recouvert d’une teinte bleutée, comme si la marque sur son front s’était agrandie.

-Vous voyez pas qu'elle à un problème? Apportez-un médecin, je sais pas moi! ou si les balais coincés dans votre cul m'y autorisent...

Il s'efforce alors a prendre une voix de jeune fille, pour choquer un peu plus encore tous les présidents et rois présents à la table.

-...Puis-je me déplacer pour jouer au docteur avec elle ?

-Sagre ? C’est moi, Franz. Franz Earthman.

-Elle ne peut pas vous entendre, Nago. Parlez plutôt aux maîtres ici présents.

-Très bien…

En entendant cette voix à travers le corps de l'artificière, Kerrey a préféré s'immobiliser. ou plutôt, avancer très lentement, en cherchant à comprendre le phénomène. Tout en faisant les gros yeux aux dirigeants humains qui osaient défier son regard.

-Earthman ? s’écria Scoffield, représentant du peuple Américain. Mais il est mort !? Ces satanés aliens ont profané son cadavre et en ont fait un outil pour nous amadouer ! Est-ce la façon dont vous vouliez vous rendre utile auprès d’eux, M. Onishima ? C’en est trop…

-S’il vous plaît, calmez-vous, répond le Maître alien. Nago Earthman est en vie et est devenu le héros de notre peuple. J’aurais voulu qu’il témoigne de nos intentions pacifiques par le biais de son amie.

-Écoutez, reprend Earthman. Je sais que ca peut sembler bizarre de parler via un autre être humain. Quand le Maître Osanit présent à mes côtés m’en a parlé, j’avoue que j’ai eu du mal à concevoir cette idée. Mais s’il vous plaît, croyez-moi. Vous aviez fait de moi, il y a trois ans, votre martyr, dans le but de rencontrer de nouvelles formes de vie. Ma mission est remplie, les extra-terrestres m’ont ressuscité et je vous assure, nous venons en paix. Laissez-moi maintenant devenir votre porte-parole.




commentaires de l'auteur:
 

BONUS : sagre by blauze. N'hésitez pas a faire des fan-arts si ca vous chante :p:
 

_________________

Tout le monde comprend. Personne ne connaît.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-protecteurs.probb.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [FIC] Le Projet Spike (Chapitre 5 ½ : La liaison pt. 1)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[FIC] Le Projet Spike (Chapitre 5 ½ : La liaison pt. 1)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Projet de Chapitre Sapce Marine : la Wrath Legion
» Projet : Panda terre/XXX ?
» Projet primarques
» Projet BD GiF: Le Destin de Tarkel Prime
» Avenir d'un pandawa Terre/Feu. ( => Projet Eau/Air )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Protecteurs des Dofus :: Réalité ! :: Nouvelles-
Sauter vers: