Les Protecteurs des Dofus

Forum de la guilde du serveur Crocoburio
 
AccueilPortailCalendrierStatsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [FIC] Journal d'une solitaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chipsie
Invocateur de Yech'ti
Invocateur de Yech'ti
avatar

Féminin Scorpion Messages : 1733
Localisation : Chez moi, devant un ordi qui me demande ma localisation
Age : 22

MessageSujet: [FIC] Journal d'une solitaire   Jeu 3 Nov - 0:06

Voilà, mon choix est fait sur l'écriture de ma prochaine nouvelle, ce sera celle-ci. Avant que vous ne commenciez à lire, il y a cependant une chose que vous devez savoir. Cette nouvelle, j'en ai eu l'idée lorsque j'étais plongée dans mes souvenirs, aussi garderais-je mon prénom pour l'héroïne, mon problème de santé et un trait de mon caractère bien marqué à une période : la solitude, mais pas présenté ici comme présente naturellement. Cette œuvre n'en reste pas moins une fiction, les dates mentionnées dans l'histoire n'ont aucun rapport avec celles de mes souvenirs.

Vendredi 16 Septembre 2011, Ma chambre, 18h28.

Que d'évènements aujourd'hui. L'anniversaire de ma meilleure amie, fêté en classe, la sortie d'observation dans la nature mais surtout l'arrivée d'un nouveau dans la classe. L'anniversaire de Melanie s'est passé exactement comme je l'avais prévu, distribution de bonbons, quelques anecdotes du prof sur les anniversaires d'anciens élèves, enfin bref, ce cours d'arts plastiques fut très agréable. Rien d'autre de bien marquant dans la matinée, passons à l'après-midi. J'attendais impatiemment la sortie en nature, pour respirer l'air frais, observer les plantes, les animaux, enfin, tout ce que je fais sur le chemin habituellement. Je ne sais pas pourquoi mais ça me met de bonne humeur. J'étais chargée de prendre les photos, alors pour moi qui veut devenir reporter, ce fut amusant. Une sortie comme je les aime quoi. Mais le voilà, l'évènement le plus important de la journée : l'arrivée d'un nouvel élève. Ce n'est pas mon habitude de prêter attention à ça mais... qu'il est craquant ! Brun, grand aux yeux vert émeraude, il m'a direct tapé dans l'oeil. Jamais auparavant je n'avais eu cette sensation. Je suis restée un moment à l'admirer. Son prénom ? Nathan. Je dois y aller, maman m'appelle pour aller manger, et cette nuit bon gros dodo bien mérité.


Chipsie

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chipsie
Invocateur de Yech'ti
Invocateur de Yech'ti
avatar

Féminin Scorpion Messages : 1733
Localisation : Chez moi, devant un ordi qui me demande ma localisation
Age : 22

MessageSujet: Re: [FIC] Journal d'une solitaire   Jeu 3 Nov - 22:35

Me demandez pas pourquoi j'écris sur portable et pas sur ordi, je le sais pas moi-même. Ou alors j'suis maso.

Lundi 19 septembre 2011, Salon, 19h03.

Premier jour de la semaine riche en émotion. Le nouveau dont j'avais parlé, il m'a adressé la parole !!! Bon, pas pour des choses franchement passionnantes mais c'est déjà un pas de fait. J'ai aussi eu mon premier vingt de l'année, ça se fête ! Bon ok, pas de quoi casser 3 pattes à un canard mais j'accorde toujours une importance au premier 20. Par contre en E.P.S., je me suis sentie toute bizarre... Mon coeur battait vite, mais j'avais l'impression qu'il battait trop vite justement. Enfin pas au rythme d'un être normalement constitué. Et puis j'avais presque plus de force... J'ai sûrement pas du assez dormir, et faire trop d'efforts. Demain, DS de Français, youpi. Je hais cette matière, et la prof ne me plaît pas. Le moindre bruit, elle t'aligne. Bon, pour des papotages je veux bien mais pour un simple crayon tombé à terre, non. Et puis ses cours sont ennuyants. Moi qui ait déjà du mal à rester concentré, je divague fortement, écoutant d'un quart d'oreille. En parlant de devoirs je devrais m'y mettre, fin de ce rapport !


Chipsie

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chipsie
Invocateur de Yech'ti
Invocateur de Yech'ti
avatar

Féminin Scorpion Messages : 1733
Localisation : Chez moi, devant un ordi qui me demande ma localisation
Age : 22

MessageSujet: Re: [FIC] Journal d'une solitaire   Ven 4 Nov - 22:30

Mardi 20 Septembre 2011, Salon, 17h46

Alors qu'hier tout allait pour le mieux, aujourd'hui c'est la loose totale... D'abord, ça commence avec le fameux DS de Français, avec un sujet digne des plus difficiles... Je ne reconnais en aucun cas le cours qu'on a écrit dans notre cahier. Mais bon, je l'ai déjà expliqué, la prof est bizarre.
Puis à la récréation que vois-je ?! Mélanie en train d'embrasser Nathan. Elle savait que j'avais craqué pour lui mais non... Enfin, je lui parle toujours, je me contente de me taire.
En revenant et en observant les arbres aux alentours, tout me paraissait plus terne que la semaine dernière. Les feuilles avaient perdu leur beauté, le vent était glacial. Tout était d'un seul coup plus gris, même le ciel.
Et enfin, le coup de grâce. Je suis la seule externe de la classe. En revenant à 14h à l'établissement, les portes étaient fermées, le surveillant n'avait pas encore remué ses fesses. Résultat ? Retard, qui entraîna une expulsion de cours. Le prof ne voulait pas m'écouter. Moi, la plus active en cours, ayant de bons résultats, n'ayant jamais manqué aux règles, je me voyais expulsée comme une vulgaire chaussette !? Garder mon sang-froid fut difficile. Mais j'ai réussi à positiver : chouette, je suis venue en cours pour rien !
Je vais dormir tôt moi ce soir. Je vais arrêter d'écrire, ou sinon je vais encore plus m'énerver.


Chipsie

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chipsie
Invocateur de Yech'ti
Invocateur de Yech'ti
avatar

Féminin Scorpion Messages : 1733
Localisation : Chez moi, devant un ordi qui me demande ma localisation
Age : 22

MessageSujet: Re: [FIC] Journal d'une solitaire   Sam 5 Nov - 22:26

Jeudi 22 Septembre 2011, Dans mon lit, 21h55.

Il aura fallu d'un jour supplémentaire pour constater que la chance n'était pas avec moi. Un jour, un seul, un évènement. Enfin, si on peut appeler ça un évènement. Je regardais tranquillement la télé, puis, j'ai de nouveau ressenti la sensation étrange de lundi. Sauf que j'avais rien fait de particulier. Mes parents m'ont donc emmenée chez le médecin, et là, l'enfer commença. Déjà, une attente interminable dans la salle d'attente. Quand vint enfin notre tour, le médecin m'examina, et il ne mit pas longtemps à annoncer que je devais voir un cardiologue au plus vite. C'était reparti pour un voyage en voiture. Et arrivés chez le cardiologue, encore une longue, pour ne pas dire énorme, attente. Y'avait le temps pour agoniser... Lorsqu'on est rentrés dans son bureau, le fameux cardiologue avait l'air d'encore croire à un caprice d'enfant. N'en laissant rien paraître, j'eus alors le droit à un électrocardiogramme. Et quelle fut ma surprise de voir un truc grave dans ses yeux. Dès lors, j'ai compris que ce n'était pas rien. Puis j'ai eu le droit à une échographie du coeur. Pour enfin l'entendre dire que je devrais porter un appareil pendant 24h sur moi pour confirmer son opinion et dire qu'il n'y avait rien de plus grave. Surtout faire des activités normales, oui... Entre temps, mon coeur avait ralenti, sacré douleur dans la poitrine que j'ai ressenti. Le cardiologue va me revoir ce samedi, quand il aura reçu les résultats de l'ECG☆ de l'appareil que je porte en ce moment même. Il prononcera son diagnostic à ce moment-là. Mais pourquoi faut-il que ce genre de problèmes tombent sur moi ? Pourquoi ?... C'est sur cette question que je referme ce journal.


☆ECG = Électrocardiogramme.
Pour les plus curieux d'entre vous, la decouverte de ma tachycardie ne s'est pas deroulée aussi facilement. La première crise où mes parents se sont inquiétés fut bien devant la télé à rien foutre. J'ai attendu avec ma mère, ma marraine qui devait me déposer en cours (avec mon cousin) en voiture, mais ma destination fut le médecin. Ça d'vait être en CM2 (école primaire). Une fois dans la voiture ma crise s'était arrêtée mais arrivée chez le médecin je gardais tout de même une FC de 12x. Elle a fini par descendre à 104, mais il voulait tout de même que j'aille voir un cardiologue. N'ayant plus de voiture, il nous y a même conduit ma mère et moi, vu qu'il n'y avait personne d'autre en salle d'attente. La cardiologue a pas voulu me croire, j'ai bien passé un ECG et une échographie, mais la théorie du caprice était coriace. Elle m'a quand même fait passer les 24h avec un appareil, qui n'ont au final abouties à rien. J'vous raconterais la suite une prochaine fois.

Chipsie

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chipsie
Invocateur de Yech'ti
Invocateur de Yech'ti
avatar

Féminin Scorpion Messages : 1733
Localisation : Chez moi, devant un ordi qui me demande ma localisation
Age : 22

MessageSujet: Re: [FIC] Journal d'une solitaire   Dim 6 Nov - 22:34

Samedi 24 Septembre 2011, Salon, 19h15.

La vie est décidément bien cruelle. C'était aujourd'hui mon rendez-vous avec le cardiologue, à 15h. Si seulement on m'avait préparée à ce que j'allais entendre... Si seulement... Le cardiologue affichait déjà un air sérieux lorsqu'il nous fit entrer dans son bureau. Cela ne présageait rien de bon. Il nous avoua d'abord que l'ECG de l'appareil n'avait rien donné, avant de nous dire que cependant, il était certain du mal qui me frappait. C'est là qu'il a sorti un nom incompréhensible du premier coup que l'on entend. Je fais donc des crises de "Tachycardie supra ventriculaire de Bouveret". Un nom super long qui n'évoque pas grand chose au final. Bon, la tachycardie, c'est quand le coeur bat trop vite. Mais la suite, pour la traduire... Le cardiologue nous a alors expliqué que j'avais un problème au niveau des jonctions, qui recevaient tout d'un coup trop de chocs électriques, et donc mon coeur s'emballait. Déjà un peu plus compréhensible non ? Il a aussi ajouté qu'à force de faire des crises, mon coeur se fatigait. Ah... Il n'a pas prononcé la suite mais elle était facile à deviner, un coeur fatigué = un coeur qui s'arrête... Il a ensuite indiqué différentes manœuvre pour tenter d'arrêter une crise et dit qu'une opération pouvait se pratiquer si je faisais trop de crises. Ils entendent quoi par trop ? Après il a aussi indiqué qu'il existait un traitement à vie, mais mes parents ont refusé l'offre, ils voulaient d'abord voir si mes crises s'arrêtaient facilement avec les manœuvres que le cardiologue nous avait décrites. Après quoi, nous rentrâmes chez nous. Depuis ce temps je n'arrête pas de penser. J'espère juste que cela n'aura pas grande influence sur ma vie quotidienne. Mais trop de crises et je risque d'y passer... Chouette...


Suite de l'anecdote du dessus. Au final, j'ai refait une deuxième crise dans le mois qui a suivi. Me revoici donc chez ma cardiologue. Mais ce coup-ci, ma crise avait perduré, et elle avait pu entendre mon coeur au stéthoscope. Ça lui a suffi pour affirmer mon type de tachycardie. Elle s'est excusée pour la première fois, et avait après donc indiqué quelques manœuvres : Boire un truc frais, s'mettre assis et faire semblant de chier (à noter que certaines personnes qui le font debout s'évanouissent) ou m'allonger sur du carrelage très frais, pour créer un contrechoc avec la température. Avant d'indiquer qu'une opération était possible à 13 ans sur Paris si vraiment mon cas était trop grave, ou attendre 16 ans sur Lille (tiens, d'puis 2 semaines j'peux aller à Lille), si là encore ça s'avèrait nécessaire. Il y avait aussi un autre truc. Avec l'électrocardiogramme passé juste après, malgré l'arrêt de ma crise, elle avait détecté une onde dite delta, qui signifiait que ma tachycardie n'était en fait qu'un symptôme d'un problème plus grave : Le Wolf Parkinson White. Imaginez vous entendre que vous pouvez crever de vos problèmes alors que vous avez 10 ans, ça fait mal. C'est cependant pas la plus grosse claque que j'me suis prise de la part de la vie, mais je vous raconterais le moment venu.

Chipsie

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chipsie
Invocateur de Yech'ti
Invocateur de Yech'ti
avatar

Féminin Scorpion Messages : 1733
Localisation : Chez moi, devant un ordi qui me demande ma localisation
Age : 22

MessageSujet: Re: [FIC] Journal d'une solitaire   Lun 7 Nov - 22:10

Dimanche 25 septembre, Dans mon lit, 3h19.

J'arrive toujours pas à dormir, c'est au-dessus de mes forces... Je ne peux que penser à ce que l'on m'a annoncé. Y a-t-il d'autres gens qui vivent la même chose que moi et se posent les même questions en ce moment ? Moi qui m'était promis une santé irréprochable au niveau pulmonaire et cardiaque, c'est râpé. Mais pourquoi faut-il que cela tombe sur moi ? POURQUOI ?! Je sais pas moi, pourquoi pas sur un vieux qui demande qu'à crever ? Moi j'ai 16 ans, j'ai encore toute ma vie devant moi ! Je veux pas mourrir d'une bête crise cardiaque très jeune.... La vie est injuste répétait mon grand-père, il avait bien raison. Il l'a toujours eu d'ailleurs. Le connaissant s'il était encore parmi nous, il aurait la bouche remplie de paroles philosophiques. À croire que sa maladie lui avait fait ouvrir les yeux sur la vie. Mais lui au moins, il a eu le temps de vivre sa vie avant de mourrir. Et si j'venais à mourrir demain ? J'ai même pas encore couché avec un mec... Puis j'laisserais tous mes amis en plan. Rien que d'y penser... je ne veux même pas imaginer. Le sommeil me gagne, je vais saisir cette occasion.


Chipsie

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chipsie
Invocateur de Yech'ti
Invocateur de Yech'ti
avatar

Féminin Scorpion Messages : 1733
Localisation : Chez moi, devant un ordi qui me demande ma localisation
Age : 22

MessageSujet: Re: [FIC] Journal d'une solitaire   Mar 8 Nov - 22:23

Mardi 27 Septembre 2011, Voiture, 14h00.

Quand une force supérieure a décidé que la foudre devait s'abattre sur toi, on peut dire qu'elle ne fait pas les choses à moitié... Hier en sport, j'ai fait une crise qui n'a pas voulu se passer. Résultat ? On a appelé mon cardiologue pour qu'il vienne donner son avis aux urgences. Rien de grave tu m'diras, ben ça vient seulement. J'étais donc aux "urgences", si on peut appeler ça comme ça, en train d'attendre l'arrivée de mon cardiologue. Quand il est arrivé, on a enfin daigné me faire passer un ECG, et là, c'est le drame. Tout un charabia médical s'en est suivi pour arriver à cette conclusion : je fais du Parkinson White, je n'ai plus le droit au sport car mon coeur ne supporte pas trop d'efforts physiques, je suis interdite de caféine car ça accélère la FC et en plus je suis sous traitement. "Cependant son cas n'est pas assez grave pour nécessiter une intervention." bah ça bien sûr. Ils préfèrent briser la vie des gens avec leurs interdictions à deux balles. Et la vie quotidienne de leurs patients ils en font quoi ? Ils s'en foutent royalement. Ça me révolte à un point ce genre de paroles... Papy lui, il aurait encore trouvé un truc philosophique adapté à la situation. Bref, après cette annonce impactant crucialement sur ma vie, j'ai en plus eu le droit à une nuit d'observation à l'hôpital "au cas où ça recommencerait", car oui on avait pu stopper ma crise entre temps. Super quoi, j'ai presque pas dormi de la nuit ! Je viens seulement d'en sortir. Foutez moi une baffe que je me réveille de ce fichu cauchemar et que je retrouve la réalité ! ... Aïe... Bon ça marche pas, j'aurais au moins essayé. J'ai du signé un pacte avec le diable que j'ai pas su tenir, ce n'est pas possible autrement ! Bon mes parents reviennent, je vais arrêter d'écrire


Chipsie

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chipsie
Invocateur de Yech'ti
Invocateur de Yech'ti
avatar

Féminin Scorpion Messages : 1733
Localisation : Chez moi, devant un ordi qui me demande ma localisation
Age : 22

MessageSujet: Re: [FIC] Journal d'une solitaire   Mar 15 Nov - 22:48

Jeudi 29 Septembre 2011, Chambre, 20h08

Papy, toi qui avait toujours un mot philosophique pour amoindrir le chagrin, j'en aurais bien besoin d'une... Mais comment faisais-tu, quel est ton secret ?! Je ne vois pas quelle phrase pourrait me permettre de positiver. "Le monde est fait de cons et d'hypocrites" disait Andréa, une ancienne amie qui a déménagé, et bien elle a tout bien résumé. Je regrette de ne plus tenir de correspondance avec elle maintenant. Autant Papy trouvait toujours LA phrase philosophique pour la situation, autant Andréa l'analysait et en tirait une critique toujours juste. "J'ai appris à voir au travers des gens" disait-elle encore, "et crois-moi, ne fais confiance en personne, même pas toi-même, car on tombe très vite de son piédestal" c'est exactement ce qu'il m'arrive. Ah si elle aurait assisté à ce qu'il s'est passé hier et aujourd'hui... Je m'en vais exposer les faits, tiens. Tu te souviens que mardi, je rentrais d'un séjour à l'hôpital ? Je faisais donc mon retour à l'école mercredi, soit hier. Je pensais être accueillie comme à l'accoutumée... Ah que mon esprit se fourvoyait ! Non, au lieu de recevoir des bises en guise de salutations, ce ne furent que des insultes, des phrases rabaissantes. Je suis devenue le maillon faible de l'école, alors tous les prédateurs se jetaient sur moi. espérant pouvoir me descendre avant les autres. Et pourquoi cela ? Parce que j'ai un problème de santé. Faut croire qu'il y a des gens assez stupides pour se moquer de tout. L'indécence n'avait plus de limites. Le pire fut sans doute quand ces "dominants" apprirent que mon problème m'imposait beaucoup de contrainte, dont celle d'arrêter le sport. Alors là, j'ai eu le droit à tout ! De "grosse vache" à "profiteuse" en passant par "feignasse qui feint la maladie pour pouvoir se reposer en sport" ou encore "t'as corrompu le médecin pour combien ?". Je voudrais tant que ce cauchemar finisse, alors qu'il ne fait que commencer. Prépare toi Audrey, ton procès inégal va débuter. J'aurais beau user de tous les plaidoyers possibles, l'accusation aura toujours raison sur moi. Je te laisse cher journal, je m'en vais écrire à Andréa, j'ai besoin de ses conseils d'endurcie et de solitaire.


Chipsie

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chipsie
Invocateur de Yech'ti
Invocateur de Yech'ti
avatar

Féminin Scorpion Messages : 1733
Localisation : Chez moi, devant un ordi qui me demande ma localisation
Age : 22

MessageSujet: Re: [FIC] Journal d'une solitaire   Mer 16 Nov - 22:47

Mercredi 05 Octobre 2011, CDI du Lycée, 9h05

Je pense que pour maintenant tu sais déjà ce que je vais annoncer. Oui, encore des emmerdes. Après cet accueil fort chaleureux des autres élèves, c'est maintenant à Mélanie de m'assèner le coup de grâce. J'avais déjà évoqué précédemment une première trahison de sa part, avec Nathan. Eh bien là, elle n'a pas trouvé mieux que de révéler au grand public les secrets que je lui avais confié, elle m'a rabaissée plus bas qu'à terre, et elle a affirmé des choses... Je ne la croyais pas comme ça. Ah que suis-je bête ! Je me suis vue trop belle, et j'ai bêtement accordé ma confiance à quelqu'un qui n'en valait pas la peine. Andréa m'avait pourtant prévenue avant son départ. "Nous vivons dans un monde de rapace, où le respect de l'autre n'a plus aucune valeur. N'accorde jamais ta confiance, tu tomberas de haut sinon. Faire confiance c'est se faire des illusions sur notre société." disait elle. Ah ça pour tomber de haut, j'en suis tombée ! Je me suis entêtée à penser qu'il y avait des exceptions, des personnes de confiance... mais non. Chacun finit un jour ou l'autre par tailler dans les pattes de quelqu'un, c'est obligé. Andréa explique ça par le fait que "À l'heure actuelle, si tu veux te hisser en haut de la société, tu manipules les gens, et ensuite tu les détruis.", elle a aussi ajouté que "Les gens honnêtes n'ont pas leur place en haut de l'échelle dans ce système rempli de vices.". En lisant sa lettre, j'ai pu constaté que son esprit critique n'a pas changé. Ce point de vue, ces analyses qu'elle fait constamment sont le fruit de nombreuses remises en cause d'elle-même. Après avoir dissipé tous ses doutes sur sa personne, elle s'est tout naturellement mise à observer ce qui l'entoure, et elle en a très vite tiré des conclusions. En même temps étant seule, elle n'avait que ça à faire. Mais bon, personne ne s'intéressait à ses discours excepté moi. C'est pour ça que nous entretenons une relation assez proche. Je n'ai pas le temps d'en dire plus aujourd'hui, devoirs obligent.


Chipsie

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chipsie
Invocateur de Yech'ti
Invocateur de Yech'ti
avatar

Féminin Scorpion Messages : 1733
Localisation : Chez moi, devant un ordi qui me demande ma localisation
Age : 22

MessageSujet: Re: [FIC] Journal d'une solitaire   Sam 3 Mar - 2:28

Jeudi 06 Octobre 2011, Salon, 21h34

S'il y a bien une chose que j'attends avec impatience, ce sont les vacances. Le regard des autres, cette haine qui transparaît, cette volonté de réduire l'autre à néant, de le briser, lui et ses rêves... Lorsque même son amour propre est profondément blessé... On ne peut qu'attendre que les choses se passent et s'améliorent. Je sens que ma patience va être mise à rude épreuve. Inutile de revenir sur ma journée, je ne veux pas non plus que ce journal soit rempli de lamentations. D'ailleurs, ce n'était pas la volonté de la personne qui me l'a offert. Le prof de Golf a eu pitié de moi aujourd'hui, et m'a proposé de m'y essayer, après avoir eu l'aval du médecin scolaire. Au moindre signe anormal, j'arrêtais. Tout s'est bien passé, du moins sportivement parlant, même si mes tirs sont loin d'être digne de Tiger Woods. Mais bon, ce qui me dérange, c'est que Nathan fait lui aussi du golf. Je n'ai pas osé affronter son regard. J'ai vraiment trop peur d'y trouver toute l'animosité que je sens dans celui des autres. Je ne veux pas savoir si un garçon aussi charmant que lui se trouve être un enfoiré profond. Je m'évertue à croire qu'il vaut mieux que les autres. Est-ce encore une illusion que je me fais ? Seul l'avenir me le dira. Pfuh, je sens déjà la fatigue m'envahir, c'est donc sur cet espoir qu'un être avec un coeur existe que je referme ce journal.


Si y'a des soucis de mise en page/orthographe, j'édite demain.

Chipsie

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chipsie
Invocateur de Yech'ti
Invocateur de Yech'ti
avatar

Féminin Scorpion Messages : 1733
Localisation : Chez moi, devant un ordi qui me demande ma localisation
Age : 22

MessageSujet: Re: [FIC] Journal d'une solitaire   Sam 24 Mar - 23:44

Mardi 11 Octobre, Permanence, 10h05.

Je me demande ce qui est le pire entre subir le comportement indécent des autres gens ou perdre totalement espoir en soi et se poser une tonne de question. Pourquoi j'ai mal quand quelqu'un sourit ? Pourquoi j'envie mortellement les autres qui peuvent profiter de la vie ? Pourquoi cette maladie m'a touchée ? Pourquoi.. POURQUOI ?! Je n'aurais jamais d'autres réponses à ces questions que mes larmes. Et encore, ce n'est pas une réponse. Mais bon, un seul principe pour ne pas subir plus de remarques, cacher ses sentiments. "Tais toi et souffre en silence" disait toujours Andréa... elle n'avait pas tort. Heureusement, les vacances arrive à la fin de la semaine prochaine, ça me permettra d'être en "paix" pour une semaine et demie. Ah qu'elle va passer trop vite. Mon anniversaire arrive en plus. Alors comme cadeau, par pitié qu'on me laisse tranquille. Je ne demande que ça, tout l'or du monde ne vaut rien à côté. Enfin si, ça me permettrait d'aller m'isoler et d'avoir enfin la tranquilité rêvée... et encore. Il serait bien de pouvoir vivre dans le monde que j'invente dans mes écrits
*, une vie d'aventure mais de sérénité au plan moral. Au moins mon héroine, elle sait qui elle est, elle a ses idées en place et on la respecte, elle. Mais elle n'existe pas, et je suis bel et bien en face de la réalité. Ah qu'ils sont beaux les rêves du monde parfait, comme l'on se fourvoie totalement... J'ai l'impression d'avoir été sorti de mes rêves de jeunesse trop brutalement. Suis-je encore la même qu'auparavant ? Je ne me souciais de rien, je profitais de la vie. Aujourd'hui, le temps de la remise en cause et de la perte d'espoir est venu, bien trop vite à mon goût. Pourquoi je doute de moi alors que je n'ai strictement rien fait ? Je veux retrouver cette mentalité d'enfant, là au moins je pourrais faire face aux critiques ! Mais c'est encore l'un des derniers rêves irréalisables qu'il me reste... Je dois refermer ce journal, quelqu'un arrive à côté, je ne tiens pas à ce qu'il lise ce que j'ai écris.

* : A cette période j'étais pas encore dépressive à c'point, mais j'ai bel et bien commencé à écrire des trucs dans un monde inventé. Ca restait que des nouvelles, jusqu'à ce que je m'attaque à UMN. En relisant, même si j'avais encore le moral à peu près debout, dans UMN, mes problèmes IRL, je les relatais inconsciemment. Ca commençait déjà à dégénérer, sauf que je supportais encore puisque je ne doutais presque pas de moi. Par contre, l'année de 5è sera fatale pour mon moral, et en 4è, là, je me remettais totalement en cause. C'que je décris quelque peu dans ma nouvelle quoi.

Chipsie

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldwin
Prespic FM
Prespic FM
avatar

Masculin Balance Messages : 97
Localisation : Dans un cimetierre
Age : 23

MessageSujet: Re: [FIC] Journal d'une solitaire   Dim 25 Mar - 10:05

t'aurais dû partir en L, toi, tu le sais ça ? m'enfin pour faire prof de math ça doit pas être pratique ^^ je savais pas que t'écrivais. et c'pas d'la merde, en plus Wink par contre moi, je ne posterais rien de mes écrits, sauf si je suis refusé dans toute les maisons d'édition, où je ferais ptet un blog. mais j'écris pas de journal donc forcément, c'pas pareil ^^
sinon, sois pas aussi dépressive (ouai je sais j'ai pas tes problèmes et j'me permet de te dire ça), du sport tu en fais, c'est quoi le golf ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chipsie
Invocateur de Yech'ti
Invocateur de Yech'ti
avatar

Féminin Scorpion Messages : 1733
Localisation : Chez moi, devant un ordi qui me demande ma localisation
Age : 22

MessageSujet: Re: [FIC] Journal d'une solitaire   Dim 25 Mar - 12:29

Oui mais non, la L vu comment j'en avais ma claque du français.. Ça se voit d'ailleurs cette année, donc j'pense j'ai bien fait d'prendre S. Sinon l'écriture en mode journal, je ne fais pas que ça.
M'enfin, j'suis plus aussi dépressive qu'avant hein xD L'année 2011 c'est juste par fainéantise de retrouver les jours de l'an 2006 (le seul dont j'me souvienne c'est le jeudi 30/11) sinon on va dire c'te période s'est étendue sur 2006-2009, là j'avais eu trop de mal à m'en remettre et à supporter les autres. Aujourd'hui on m'dit un truc, la plupart du temps je m'en fous, j'suis comme je suis j'ai pas à être critiquée par les autres, point. Quand je m'en fous pas par contre ça part en clash mais c'est encore autre chose. Razz Puis qu'on se mette d'accord, c'est pas entièrement ma vie, j'ai jamais été amoureuse d'un mec en 6è (en fait, jamais amoureuse du tout, la mentalité y est pas) donc déjà.. Puis vous l'verrez à la fin, héhé. Même si tout ce que je raconte aurait pu se passer d'ailleurs. (Sinon le golf, je n'en fais que depuis 1 an et demi, lorsque j'ai été obligée de prendre un sport pour le programme de seconde là, fin bref.)

Chipsie

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chipsie
Invocateur de Yech'ti
Invocateur de Yech'ti
avatar

Féminin Scorpion Messages : 1733
Localisation : Chez moi, devant un ordi qui me demande ma localisation
Age : 22

MessageSujet: Re: [FIC] Journal d'une solitaire   Lun 26 Mar - 22:21

Bon, ça commence à faire long cette souffrance, c'pourquoi j'vais laisser place à la fiction. C'qui va suivre ne sera donc plus un mélange entre réalité et invention.

Jeudi 3 novembre 2011, Chambre, 18h23.

Serait il possible que les gens changent ? Ou qu'une intervention divine ait eu lieu ? Ce n'est pas la même mentalité que je retrouve à la rentrée... Ou serait-ce simplement parce qu'une nouvelle cible plus faible a été désignée ? Oh je ne m'en plains pas, bien au contraire, mais cela me paraît trop beau pour être vrai. Trop irréel. Et pourtant je suis bien éveillée. Et en golf, mes yeux ont croisé ceux de Nathan. Ils n'y ont trouvé aucun ressentiment. C'est donc vraiment le garçon de mes rêves... Oh sinon, nous allons disputer une compétition mercredi 16. Puis si nous sommes qualifiés, nous partirons pour deux jours à St-Omer le 30 novembre et le 1er décembre. J'espère vraiment que nous nous gagnerons nos places là-bas. Je trouve l'air plus pur sur les parcours de golf, ou peut-être est-ce une idée de ma part. Il n'y a pas d'autres évènements majeurs à signaler dans la journée, elle a été relativement calme... mais assez riche en devoirs. Je devrais m'y mettre d'ailleurs, alors je referme ce journal sur cette petite note de bonheur qui me manquait tant.


Chipsie

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [FIC] Journal d'une solitaire   

Revenir en haut Aller en bas
 
[FIC] Journal d'une solitaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Loup solitaire et souvenir de jeunesse
» Azov ou le journal d'un patriote.
» Brève du Journal Officiel du Donjon.
» Journal d'un paysan
» Alac, voyageur solitaire loin de son foyer...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Protecteurs des Dofus :: Réalité ! :: Nouvelles-
Sauter vers: